Boulogne-sur-Mer : le casino de la commune sera désormais géré par le groupe Golden Palace

Publié le 10/04/2019

Le 26 février 2019, le conseil municipal de la ville de Boulogne-sur-Mer avait organisé un vote de délibération au sujet de la délégation de service public de son casino. Il a été conclu le vendredi 05 avril dernier que la gestion de l'établissement serait dorénavant opérée par le groupe belge Golden Palace, ce qui contraint le groupe Partouche à se retirer de sa mission. Désormais, Golden Palace va pouvoir passer aux choses sérieuses. Mais quelles sont les conséquences pour Partouche ?

Golden Palace gèrera le casino de Boulogne-sur-Mer jusqu'en 2031

A partir de cet été, la gestion du casino terrestre de Boulogne-sur-Mer, commune rattachée au département du Pas-de-Calais, sera confiée au groupe belge Golden Palace. En effet, Golden Palace opèrera au sein de l'établissement de jeux de hasard boulonnais pendant douze ans, c'est-à-dire jusqu'en 2031. La SA basée à Waterloo, qui offre déjà des jeux de casino en ligne aux internautes belges, entend faire du casino de Boulogne-sur-Mer un futur lieu phare du jeu.

« L'objectif, c'est de transformer le casino en un pôle de divertissement de niveau continental. La métamorphose du casino permettra d'ailleurs de concrétiser la transformation en cours de la zone Eperon-République », confie M. Massimo Menegalli, administrateur adjoint du groupe. «De plus, le casino doit être dans la lignée du dynamisme actuel de la ville de Boulogne», termine-t-il. Vous l'aurez compris, les enjeux sont très importants.

En effet, rappelons que le projet de Golden Palace a pour vocation de stabiliser l'ensemble des emplois actuels, et ce en dépit de la transformation de l'édifice. Ce dernier abritera d'ailleurs un restaurant inédit et un toit-terrasse sera également aménagé. Enfin, le casino de Boulogne-sur-Mer accueillera différents concerts, one men shows, festivals et autres événements culturels, le but étant d'étoffer l'offre touristique de la ville.

Le groupe Partouche aurait-il jeté l'éponge ?

Si la municipalité, les acteurs locaux et le reste de la population s'enthousiasment à l'idée de voir le casino de Boulogne-sur-Mer être rénové, du côté de Partouche, silence radio. Pourtant, le groupe français avait laissé entendre qu'il rebondirait, quitte à passer par la justice. Mais le président du directoire de Partouche et l'ancien directeur général du casino, messieurs Fabrice Paire et Jack-Ary Hamo, avaient tout de même adressé un courrier aux conseillers de la municipalité. « Golden Palace n'est pas un casinotier ; il n'a jamais exploité de casino en bonne et due forme. Tout ce qu'il fait, c'est gérer des salles de jeux automatiques telles que des salles de machines à sous à l'étranger», pouvait-on lire sur la lettre.