Le stade de NFL de Las Vegas se fera, mais sans Sheldon Adelson

Publié le 07/02/2017

Le Commissaire général de la ligue de NFL (National Football League) Roger Goodell a déclaré récemment que le magnat des casinos Sheldon Adelson n'a jamais eu la moindre chance de pouvoir investir sur le nouveau stade de NFL de Las Vegas. La ville des casinos est sur le point d'avoir un stade de NFL et une équipe attitrée.

Pas de casinotiers dans le projet

Il y a quelques jours, Sheldon Adelson a communiqué sa décision de se retirer du projet du nouveau stade de NFL, projet pour lequel il avait promis d'investir 650$ millions. Ce stade qui sera la nouvelle maison des Raiders d'Oakland est en partie financé par l'argent public et par le propriétaire de l'équipe Mark Davis (à hauteur de 500$ millions pour ce dernier).

Après le retrait d'Adelson et de ses gros sous, Mark Davis a suggéré que le reste des fonds pourrait venir de la banque Goldman Sachs, qui avait émis l'idée d'investir dans ce projet. Mais juste après cette annonce, Goldman Sachs a déclaré ne pas être intéressé, ce qui commençait à compromettre l'ensemble du projet.

Le lendemain, Roger Goodell tenait sa conférence pre-Super Bowl. Il a été confronté à une question concernant Adelson et sa volonté première de vouloir poser 650$ millions sur la table. Sa réponse n'a pas manqué de clarté et de piquant. Selon lui, il y a impossibilité qu'un casinotier puisse investir dans ce domaine, «c'est le cas pour les équipes de NFL, cela l'est également pour un éventuel stade. La NFL continuera d'avoir cette séparation entre le sport et les casinos.»

La NFL a toujours eu une tolérance 0 par rapport au monde des jeux d'argent. Selon Goodell, il est primordial qu'il y ait une frontière claire entre le sport et les paris sportifs (et par extension les jeux d'argent). Ce point est important car il permet aux fans de se rassurer sur d'éventuels conflits d'intérêts. En réalité, cette séparation ne permet pas d'éviter les fraudes sur le sport, ni les matchs truqués. Goodell a peut-être un problème personnel avec Adelson, l'homme qui utilise depuis des années ses milliards pour influencer les décisions politiques aux Etats-Unis mais aussi en Isra«l.

En tout les cas, il semblerait que malgré ce qu'il voulait faire croire (ou croyait), Sheldon Adelson n'a jamais eu la moindre chance d'investir dans ce nouveau stade.