Le joueur qui a perdu 127$ millions au casino en l'espace d'un an

Publié le 13/10/2016

Dans l'histoire des casinos, peu de joueurs se sont hissés au niveau de Terrance Watanabe, l'homme d'affaires qui a fait partir en fumée la fortune familiale, quelques 127$ millions en l'espace d'un an. L'homme était un fou de blackjack mais aimait se diriger de temps à temps vers des jeux comme la roulette et les machines à sous. Pendant l'année 2007, il se lance dans une frénésie de jeux au Caesar's Palace et au Rio qui lui fait perdre tout son argent, plus une dette de 14,7$ millions d'impayés.

La chute d'un riche homme d'affaires

Terrance Watanabe est l'exemple le plus extrême du joueur compulsif. De 1977 à 2000, il est à la tête de l'Oriental Trading Company, une société qui vend des fournitures diverses. Sept après son départ de la société, il décide d'aller vivre à Las Vegas avec toute sa fortune.

Cette année sera cruciale pour lui car il perdra en tout 127$ millions au Caesar's et au Rio †Deux propriétés de Harrah's Entertainment †principalement sur les tables de blackjack où il ira jusqu'à jouer trois mains simultanées à 50,000$ chacune. Watanabe disposait d'une immense fortune mais n'avait aucune qualité en tant que joueur.

Outre une technique vraisemblablement très pauvre, Watanabe se rendait toujours au casino en état d'ébriété. Un ancien agent de sécurité du Caesar's a déclaré qu'il «n'avait pas souvenir d'avoir vu le joueur une seule fois sobre». L'alcool est probablement le pire ennemi du joueur car il altère ses capacités, sa concentration et la qualité de ses décisions. Watanabe était connu pour miser très cher et pour souvent chercher une carte supplémentaire alors que la raison l'interdisait. Parmi ses faits d'armes, il aurait perdu jusqu'à 5$ millions en une seule nuit.

Pendant cette année 2007, il aura permis de contribuer à 5,6% du chiffre d'affaires de la firme Harrah's Entertainment. Il avait un serveur personnel et beaucoup d'avantages. Alcoolique notoire, le personnel du casino n'hésitait pas à lui proposer à boire autant que possible. Ils sont en partie responsables d'avoir gardé Watanabe dans un état second pour que celui-ci puisse perdre ses millions, sans trop sourciller.

Finalement, chacune des parties abandonnera ses charges. Harrah's renonçant à la dette de 14,7$ millions du joueur car conscient d'avoir profité de la situation en l'exploitant et le poussant à boire, et le joueur renonçant à poursuivre le casino pour l'avoir en partie manipulé.