Le Solaire Casino de Manille fait le ménage après un blanchiment d'argent de 81$ millions

Publié le 08/06/2016

Le Solaire Casino & Resorts situé à Manille, Philippines, a annoncé qu'il avait fait le ménage auprès de ses collaborateurs douteux. Deux junket operators et 18 joueurs ont été bannis à vie de l'établissement pour leur implication dans le blanchiment d'argent de 81$ millions.

Dehors la mauvaise graine

Pour ceux qui n'auraient pas suivi, la Banque Fédérale Américaine a été victime d'un vol de 101$ millions pas des comptes bancaires venants du Bangladesh en février 2016. Sur cet argent, 81$ millions ont été récupérés et blanchis dans plusieurs casinos, notamment aux Philippines et au Solaire Casino.

Deux junket operators ont fait le travail de redistribution pour que cet argent soit lavé et réutilisé. Shushua Gao et Ding Zhise ont permis à l'argent de passer sans problème mais certaines traces ont pu montrer le rôle des deux individus. 18 joueurs ont aussi été impliqués dans l'affaire.

Enrique Razon, président de Bloomberry Resorts Corp (qui possède le Solaire) a annoncé que les personne concernées par la fraude étaient désormais bannies à vie du casino. Ils se sont vraisemblablement trouvés du mauvais côté de la roulette russe.

Un autre junket †Kim Wong †a été épargné et pourra continuer à travailler avec le Solaire. Bien qu'il ait été impliqué, ce dernier a rendu 9,54$ millions avant que la justice ne le force à le faire. En outre et selon Razon, «Cet homme fait de bonnes affaires ici».

Razon a également indiqué à la presse que de nouveaux junkets allaient être trouvés pour palier au départ de Gao et Zhise. Les junket operators ont le rôle de faciliter le déplacement, le transport d'argent ou tout autre service des gros joueurs pour les casinos. Ce sont eux qui ont fait rayonner Macau jusqu'en 2014 en permettant à de nombreux joueurs VIP de dépenser aux tables de jeux, principalement à la roulette, blackjack et au baccarat.

Désormais, tout transfert d'argent important et suspect sera reporté aux autorités, pour éviter que ce genre d'événements ne se reproduisent. Razon accepte sans broncher de collaborer pour ce genre de cas mais précise que c'est surtout aux autorités financières de contrôler si de l'argent circule de façon anormale. Si les casinos jouent le jeu, il faut surtout que les régulateurs aient plus de contrôle dans ce domaine.