Richard Jarecki, tricheur professionnel à la roulette, s’est éteint à l’âge de 86 ans

Posté le 14 août par Julien dans Actualité

C’était un tricheur professionnel et un fin observateur qui a déplumé les casinos du monde entier en pariant aux jeux de roulette. Richard Jarecki, docteur et chercheur de métier, s’est éteint à l’âge de 86 ans. Ce dernier a fait frissonner les plus grands établissements de jeux de hasard internationaux dans les années 1970 en remportant plusieurs millions de dollars en trichant à la roulette. Retour sur l’histoire d’un homme qui a sans cesse défrayé la chronique.

Richard Jarecki, successeur de Joseph Jagger, s’éteint à l’âge de 86 ans

Le 25 juillet dernier, Richard Jarecki, chercheur et professeur d’université d’origine allemande ayant grandi aux USA, s’est éteint suite à une pneumonie. Ce tricheur aux jeux de roulette qui a suivi les traces de son prédécesseur Joseph Jagger avait vaincu la maison dans les casinos du monde entier. Joueur légendaire de Monte-Carlo et de Las Vegas, Richard Jarecki fut contraint de quitter son pays d’origine sous la menace du parti nazi.

Dès le début des années 1960, Richard Jarecki et son épouse commencèrent à visiter des dizaines de casinos en Europe et aux États-Unis. Que cela soit à Monte-Carlo, à Divonne-les-Bains, à Las Vegas, à Baden-Baden ou encore à San Remo, le couple était connu et redouté de tous les casinotiers… Le directeur du dernier casino cité, M. Robert Lardera, avait d’ailleurs déclaré en 1969 que « Richard Jarecki était une menace pour tous les casinos européens ». Banni de plusieurs établissements, le succès de Richard Jarecki inspira de nombreux tricheurs qui tentèrent de déceler les failles des jeux de roulette. Il faut dire que le professeur Jarecki pouvait se targuer d’avoir décroché plus de 1,2 million de dollars de gains aux jeux de roulette, une somme qui était, à l’époque, colossale (l’équivalent de 8 millions de dollars de nos jours) !

Comment ce tricheur a-t-il réussi à « cracker » les jeux de roulette ?

Alors qu’il enseignait toujours en Allemagne, Richard Jarecki s’est intéressé à la trajectoire de la bille aux jeux de roulette. Ce dernier est même parvenu à mettre au point un programme statistique sur ordinateur à l’université de Londres. À force d’observation, Richard Jarecki fut en mesure de répertorier les occurrences du jeu, mais aussi plusieurs imperfections. C’est à force de récolter des données précieuses sur les tables de roulette du monde entier que Jarecki put exploiter les failles des cylindres. Défauts de fabrication, rayures, usure généralisée, Jarecki était attentif aux moindres détails.

Si les casinotiers du monde entier parlent de lui comme d’un tricheur, il faut surtout reconnaître que Richard Jarecki fut un génie, et un monstre de patience. Car pour pouvoir prédire avec un tel degré de certitude l’emplacement de destination de la bille, il faut forcément énormément de temps, d’énergie, d’abnégation… et de passion.