Niederbronn : le casino ouvre une école pour former ses croupiers aux jeux de roulette

Posté le 31 juillet par Julien dans Actualité

La commune française de Niederbronn-les-Bains, située dans le département du Bas-Rhin, compte un casino, l’un des plus fréquentés de la région alsacienne. Or, comme bien d’autres établissements de jeux de casino dans l’Hexagone, le casino de Niederbronn-les-Bains est affecté par une pénurie de main-d’œuvre. En effet, ce casino manque cruellement de croupiers. Alors, pour pallier à ce problème, il a lancé sa propre école de formation aux métiers du casino.

Une école fait maison pour enseigner le métier de croupier

La direction du casino de Niederbronn-les-Bains a décidé d’affronter le problème lié à l’absence de croupiers à bras-le-corps. Devant son impossibilité à recruter de nouveaux croupiers, l’établissement a ouvert sa propre école afin de former ses futurs employés. La toute première promotion de cette formation expérimentale compte déjà huit apprentis. Ouverte en juillet 2018, soit il y a à peine quelques semaines de cela, ladite école devrait permettre au casino de remplir ses effectifs de manière qualitative : formés au savoir-faire du métier de croupier, les apprentis apprennent toutes les subtilités des jeux qu’ils seront amenés à superviser, notamment les jeux de roulette, le blackjack, le craps et le poker.

Il faut dire que comme bon nombre de cercles de jeux français, celui de Niederbronn-les-Bains peine à recruter du personnel qualifié. Après avoir noué des liens avec différentes agences Pôle Emploi de la région, les dirigeants du casino ont donc décidé de partir à la recherche de profils motivés à faire carrière dans le secteur des jeux de casino. « Nous n’avons pas regardé leur CV, uniquement leur personnalité et leur savoir-être », confie le directeur général du casino.

Une formation de six semaines avec un beau métier à la clé

La grande majorité des apprentis n’avaient jamais mis les pieds dans un casino avant de débuter la formation, laquelle dure six semaines au total. Cela est par exemple le cas de Johanna, ancienne étudiante en Langues Étrangères. Celle-ci a mis fin à ses études car elle n’en voyait pas le bout et elle s’est orientée vers le métier de croupier. « Cela va me permettre de beaucoup voyager. Et travailler de nuit, cela ne me dérange pas », assure-t-elle.

Cela dit, la vraie difficulté quand on apprend le métier de croupier réside dans l’apprentissage des règles inhérentes à chaque jeu de casino. « Il faut garder son sang-froid en toutes circonstances et savoir manipuler les cartes et les jetons avec grâce mais aussi avec rapidité », confie l’ancienne étudiante. La formation dispensée par le casino de Niederbronn-les-Bains est entièrement prise en charge par Pôle Emploi. De plus, le casino paye l’hébergement et la restauration aux élèves.