Mégapot de Partouche : retraite avant l’heure pour un heureux millionnaire

Posté le 13 octobre par Julien dans Actualité

Le Mégapot de Partouche, jackpot commun à un réseau de 200 machines à sous dispersées dans près de 40 casinos du groupe numéro un français, a été touché pour la troisième fois cette année. C’est à Bandol, dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, que le miracle s’est produit. Un enseignant sexagénaire proche de la retraite a en effet empoché 1 077 684 €, un montant hors norme qui va lui permettre de prendre congé avant l’heure.

À Bandol, un enseignant décroche le jackpot progressif Mégapot

Après le casino de La Grande Motte et celui de Cabourg, le jackpot progressif mis au point par Partouche, le fameux Mégapot, est tombé pour la troisième fois en 2018, à Bandol. En effet, selon le journal local Var Matin, un enseignant âgé de 62 ans a décroché les 1 077 684 € mis en jeu en pariant aux machines à sous du réseau Mégapot, lequel concentre près de 200 unités qui sont connectées entre elles dans pas moins de 39 établissements du groupe Partouche.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les deux précédents jackpots Mégapot sont tombés à La Grande Motte le 06 février 2018 (1 150 141 €) et à Cabourg le 08 septembre 2018 (1 254 331 €).

Reste à se demander ce que l’enseignant fraîchement millionnaire compte faire de cette jolie fortune. Un tour du monde, une belle villa au bord de la mer, une voiture de sport, un placement quelconque ? Si la réponse à cette question n’est pas évidente, on se doute bien que le gagnant quittera son poste d’enseignant avant l’heure, et avant son terme. En effet, son gain magistral au Pasino de Bandol va désormais lui permettre de prendre un repos bien mérité, et ce avec un budget quasi-illimité.

«  Le premier vainqueur d’un Mégapot dans toute la région »

Le futur retraité a bien fait de répondre aux appels du Mégapot, puisque c’est bien lui que la chance a décidé de récompenser. De ce fait, il devient « le premier vainqueur d’un Mégapot dans toute la région », explique le Groupe Partouche. « Le Mégapot est une création de la maison. Pas moins de 188 machines à sous sont connectées entre elles et permettent de toucher le jackpot progressif, lequel est réinitialisé une fois qu’il est touché », poursuit un porte-parole du groupe.

Le Mégapot, invention des fondateurs du groupe Partouche, a déjà transformé trois joueurs en millionnaires depuis le début de l’année en France. Le dernier d’entre eux mettra fin à sa carrière de maître des écoles dès décembre 2018. Mais d’ici là, peut-être aurez-vous vous aussi la chance de renverser le plus terrible et le plus colossal des jackpots jamais mis en jeu dans un casino français ?