Jeux de roulette : 3 mythes incroyables qui ont façonné leur histoire

Posté le 24 juillet par Julien dans Actualité

S’il est vrai que les jeux de roulette physiques ont guère changé depuis le 18ème siècle, leurs déclinaisons en ligne ont en ce moment le vent en poupe. À ce jour, la roulette française, la roulette anglaise et la roulette américaine font office de jeux sacrés, la première d’entre elles datant du 17ème siècle ! Vu son ancienneté, il n’est pas étonnant que des héros, mythes, légendes et histoires incroyables se soient développés autour des jeux de roulette. Regardons quels sont les trois principaux d’entre eux !

1. Le pacte avec le diable de François Blanc

Les frères Blanc sont les principaux contributeurs de la version moderne de la roulette française. En effet, les deux frérots ont ajouté une case unique zéro au cadran existant, ce qui permit de rendre le jeu plus difficile (via l’augmentation de l’avantage de la maison) et donc, plus populaire. En outre, François Blanc, frère de Louis, fut le propriétaire du premier casino de Monte-Carlo, endroit où il introduit leur jeu de roulette phare. Or, selon la légende, rien n’aurait été possible sans l’aide du diable : Français Blanc aurait pactisé avec ce dernier pour percer tous les secrets du jeu. D’ailleurs, en faisant la somme de tous les numéros présents sur le cadran de la roulette française, on obtient le nombre 666, celui du diable…

2. Joseph Jagger et Charles Wells, les tricheurs experts

En 1973, Joseph Jagger s’est adjugé 325 000 $ aux jeux de roulette, et le casino de Monte-Carlo, où ce dernier se rendait fréquemment, fut contraint de lui payer l’intégralité de ses gains. En effet, Joseph Jagger, doté d’un sens de l’observation comme nul autre, avait repéré un jeu de roulette légèrement défaillant. C’est en exploitant sa faille que Jagger put faire fortune. Huit ans plus tard, en 1981, Charles Wells « cassa la banque » à de multiples reprises en jouant dans un autre casino de Monte-Carlo. Ses succès incroyables et récurrents ont donné naissance au Système de Wells.

3. Il vend tout ce qu’il a, joue à la roulette, et touche le jackpot !

En 2004, un jeune londonien, Ashley Revell, a vendu tous ses biens (à l'exception des habits qu’il portait) avant de se rendre au Plaza Hotel de Las Vegas. La vente de sa voiture, de ses livres et de ses appareils électriques et électroménagers lui a rapporté 135 300 $, somme qu’il a utilisé pour miser à la roulette. Inconscient ou téméraire, Revell misa toutes ses économies sur le rouge. Quelques secondes plus tard, la bille se figea sur le numéro 7… couleur rouge ! À cet instant, Revell venait de doubler la mise, empochant 270 600 $ ! Incroyable. Et pourtant vrai !