Japon : une école enseigne l’art des jeux de roulette aux futurs croupiers

Posté le 27 juin par Julien dans Actualité

Même si les premiers casinos japonais ne verront pas le jour avant 2023, le gouvernement du « Pays du Soleil Levant » entend bien légaliser les jeux d’argent et ouvrir son marché aux parieurs étrangers. Pour ce faire, il est nécessaire de réaliser un travail important en amont : former les futurs professionnels qui auront pour mission d’accueillir les joueurs et de les guider dans leurs différentes parties. Aussi des centres de formation tels que la Japan Casino School émergent-ils pour préparer les nippons à la redoutable mission qui les attend.

Japan Casino School, une école pour former les croupiers des futurs casinos

Fondée en 2004, la Japan Casino School avait initialement pour vocation de former les jeunes japonais aux métiers des casinos avant une très probable carrière à l’étranger. Sauf que désormais, les inscriptions pour apprendre les rudiments du métier de croupier à l’intérieur des frontières nippones affluent littéralement. Il faut dire que le gouvernement japonais espère inaugurer ses premiers casinos d’ici 2023. Le directeur de l’établissement, M. Masayoshi Oiwane, s’en félicite d’ailleurs : « On constate un élan important. Depuis que le changement législatif a été voté, notre nombre d’élèves a été multiplié par deux », confie-t-il. Si à l’heure actuelle la Japan Casino School ne compte qu’une centaine d’élèves, le nombre d’apprentis attendus d’ici la fin de l’année devrait continuer à doubler.

Parmi les nouveaux élèves, il y a Takuto Saito. Ce dernier veut apprendre à maîtriser les règles et subtilités des jeux de roulette, de blackjack et de baccarat. Très studieux, il dit apprécier l’ambiance des casinos en raison de la tension qui est palpable autour des tables. « La Japan Casino School me forme pour le moment aux jeux de roulette. Elle m’apprend aussi certains codes inhérents au métier. Par exemple, elle m’apprend à toujours laisser les paumes de ma main bien ouvertes car cela permet aux caméras de vidéosurveillance de voir que je ne cache rien dans mes manches », poursuit-il tout en ne dissimulant aucune de ses intentions. « J’aimerais travailler quelques temps à l’étranger puis revenir au Japon, comme ça je superviserai une équipe de croupiers ».

Les premiers casinos japonais ouvriront leurs portes d’ici cinq ans

Intégrés dans des complexes de loisirs comprenant des hôtels, restaurants, salles de spectacles et autres centres de conférences, les premiers casinos japonais sont attendus à l’aube 2023. D’après les économistes, le marché annuel des casinos au Japon pèsera entre 15 et 28 milliards d’euros. L’État et les collectivités récolteront 30 % des bénéfices par le biais d’impôts et de taxes. Un seul casino-resort devrait à priori être capable de générer des dizaines de milliers d’emplois. Autant dire que les Japonais attendent l’ouverture du marché des casinos nippons de pied ferme.