À Gréoux-les-Bains, on se demande quand la roulette tournera à nouveau…

Posté le 27 mai par Julien dans Actualité

Tandis que le Premier ministre Édouard Philippe doit prendre la parole ce jeudi afin d’annoncer la deuxième phase du plan de déconfinement — lequel pourrait potentiellement concerner les casinos —, à Gréoux-les-Bains, la nouvelle version de l’établissement de jeu géré et exploité par le groupe Partouche n’a toujours pas pu être inaugurée. En effet, ce dernier, qui a bénéficié de travaux de rénovation ayant coûté la bagatelle de 500 000 €, aurait du rouvrir ses portes au public le 27 mars dernier. Mais entre temps, forcément, il y a eu le coronavirus…

Le Pasino de Gréoux-les-Bains attend toujours de célébrer son 20ème anniversaire

Et dire que le casino Partouche dirigé par Monique Gailleurd aurait dû célébrer son vingtième anniversaire cette année ! Avec sa nouvelle ambiance art & déco, son espace de jeux plus imposant et son mur digital, le Pasino de Gréoux-les-Bains a tout pour plaire aux résidents comme aux touristes. Cependant, à la suite des travaux de rénovation, le Covid-19 puis le confinement, sont arrivés. « Le samedi 14 mars, dans l’urgence, nous avons été contraints de tout fermer. C’est dommage, il ne restait qu’une dizaine de jours avant l’achèvement des travaux », explique la directrice de l’établissement, quelque peu désappointée.

Mais depuis, le casino grysélien est fin prêt pour la réouverture, les artisans ayant repris le chantier deux semaines après le confinement. Tandis que certains d’entre eux venaient travailler la nuit pour ne pas se croiser et éviter les risques de transmission du virus, dans le même temps, les machines à sous flambant neuves du casino ont été livrées, puis installées. Malheureusement, la réalité liée au coronavirus a été particulièrement dure à encaisser. « Hormis le comptable, tout le personnel est au chômage partiel. On en a profité pour lui faire suivre des formations marketing, commerciales et informatiques… », explique Monique Gailleurd, non moins rassurée de savoir que Partouche a maintenu le salaire des employés à 95 %.

Quand le casino Partouche de la localité pourra-t-il rouvrir ses portes ?

Le casino Partouche de Gréoux-les-Bains aura-t-il la chance de rouvrir prochainement ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que la situation est quelque peu floue. Pourtant, du côté de Monique Gailleurd et de ses équipes, tous sont prêt(e)s à reprendre. « On a beaucoup investi dans les dispositifs sanitaires. Des itinéraires sont établis avec des bandes de marquage au sol, des plexiglas vont être installés entre les machines à sous, à l’entrée, au bar... Le port du masque sera obligatoire et les jetons seront tous nettoyés. Les clients pourront se laver les mains avec du gel installé au bord des tables », explique la dirigeante, méthodiquement.

Quoi qu’il en soit, n’oublions pas que dans de si petites communes, les casinos ne font pas seulement office de divertissement, il s’agit et surtout de lieux de rendez-vous et de convivialité. Ils sont donc indispensables pour maintenir le lien social.